Cette action vise à réaliser un retour d’expérience (REX) suite à chacune des inondations qui surviennent sur le territoire d’étude de so-ii, quelque soit leur intensité.

Ce REX est dit “impact” car il se focalise sur les conséquences négatives des inondations uniquement, avec pour objectif de les compiler et de les étudier de façon exhaustive et localisée.

Grandes thématiques d’enjeux potentiellement impactées lors d’une inondation

Cette démarche consiste à créer des données sur les impacts négatifs causés par les inondations à travers :

  • la capitalisation et l’analyse des données produites par les différents gestionnaires locaux des inondations (mairies, SDIS, EPCI, EPTB, autres chercheurs, CCI,…). Des collaborations avec ces acteurs permettent de capitaliser rapidement les différents enjeux impactés ou non lors d’une inondation.
  • la collecte en menant des enquêtes de terrain notamment auprès de résidents, agriculteurs et entreprises impactés.


En terme de conséquences négatives d’une inondation, nous considérons :

  • l’endommagement ou la destruction du matériel,
  • l’érosion et l’inaccessibilité des sols,
  • la détérioration ou la perturbation de l’usage des enjeux,
  • les dégradations de l’état de santé, les décès et les pertes d’habitat ou d’activité professionnelle des individus.
Dommages dans un logement (à gauche) et dans une parcelle viticole (à droite) à Saint-Mathieu-de-Tréviers suite à l’inondation du 19 septembre 2020

Protocole de la TO REX

Les REX-impact sont réalisés grâce à un protocole en plusieurs étapes :

  1. en dressant un panorama des différents types d’enjeux présents sur le territoire de so-ii : habitations, activités économiques, secteur public, les écosystèmes, les transports et autres infrastructures.
  2. En fonction des enjeux existants, en identifiant puis en établissant peu à peu des collaborations avec les institutions, collectivités et autres structures gestionnaires de données sectorielles en lien avec les inondations. Lorsque des types de données manquent, nous menons des enquêtes de terrain afin de les compléter de la façon la plus exhaustive possible.
  3. En activant le protocole lors de la survenue d’une inondation. Cela implique d’un côté de contacter rapidement nos partenaires afin de vérifier quels enjeux ont été impactés. D’un autre côté, nous menons des enquêtes de terrain pour récolter les impacts qui n’ont pas été relevés ou sont inexistants.
  4. Enfin, en analysant les données produites et capitalisées avec les partenaires puis en les diffusant via so-ii (et la plateforme data de l’OSU OREME).

Avancement de la TO REX

Cette TO REX a été lancée début 2020.

Les premiers éléments d’un inventaire des impacts susceptibles de se produire sur le périmètre de so-ii ont été apportés au printemps 2020 avec le stage de Master 2 d’Adélie Gautier. Ce travail a été complété par l’étude des enjeux présents à partir de bases de données nationales : BD SIRENE (entreprises), BD Topo (enjeux bâtis), BD RPG (Registre Parcellaire Graphique, agricole).

D’un autre côté, depuis début 2020 et au fur et à mesure, plusieurs enquêtes ont été menées auprès des acteurs du territoire afin de :

  • comprendre leur « rôle » en temps d’inondation
  • identifier leur production de données
  • estimer la potentialité d’une transmission au fur et à mesure


Actuellement, ces rencontres ont eu lieu avec : Syble, Symbo, Chambre d’Agriculture de l’Hérault, Montpellier Méditerranée Métropole, Communauté d’Agglo du Pays de l’Or, Communauté de communes du Grand Pic Saint Loup, Conseil Départemental de l’Hérault, SDIS Hérault, ENEDIS, France Bleue Hérault, plusieurs mairies.


Enfin, deux REX-impact sont en cours de réalisation :

  • Le REX-impact sur l’inondation du 19 septembre 2020 (REX 2020 sur la carte ci-desous). Cette inondation a faiblement impacté le territoire de so-ii. Les impacts se sont concentrés sur les communes de Saint-Mathieu-de-Tréviers et de Cazevieille (déclarations d’arrêtés Cat-Nat) où des dommages ont notamment été observés sur une dizaine d’habitations et des parcelles appartenant à une dizaine d’exploitations agricoles (viticoles majoritairement). Cet événement est considéré comme un test pour mettre en pratique la démarche de la TO REX et afin de l’améliorer. Il est prévu de publier ce REX courant 2021.

  • Le REX long terme de l’inondation de 2014 sur des exploitations agricoles dans le Bassin de l’Or (REX 2014 sur la carte ci-dessous). Ce REX a été mené dans le cadre du module pédagogique “Projet Scientifique” du Master 2 Eau-Agriculture, avec le travail successif de deux groupes d’étudiants en 2019 (Nicolas Perret) et en 2020 (Loïc Kechichian et Pauline Garcia). Ces travaux ont permis de réaliser un bilan des dommages à long terme (5 ans après), avec des enquêtes menées auprès d’exploitations agricoles impactées par une inondation en 2014 : viticulteurs, horticulteurs et maraichers.