Financeur : Agropolis Fondation

Montant total : 190 000€

Période : février 2022 à mai 2024

Partenaires du projet : UMR ART-Dev, UMR G-EAU, UMR Innovation, UMR Lagam

Objectifs principaux :

Dans les grandes villes, l’urbanisation prend souvent le dessus sur les espaces agricoles périurbains générant une augmentation des phénomènes d’inondation et de l’exposition des enjeux humains et économiques. Dans le contexte du changement climatique, cette stratégie d’occupation des sols apparaît comme non durable. L’agriculture apparaît alors comme ayant un rôle à jouer dans la protection contre les inondations en retenant et stockant les volumes d’eau pour protéger les zones plus densément urbanisées. Cependant, l’inondation et la localisation périurbaine présentent des avantages et des inconvénients qui peuvent affecter la viabilité ou le développement de ces exploitations sur le long terme, notamment dans le contexte du changement climatique.

A l’échelle d’une métropole, le Grand Montpellier, l’objectif du projet de recherche est d’analyser comment les activités agricoles situées en zone inondable peuvent contribuer à l’adaptation des territoires aux impacts du changement climatique. L’étude de cas choisie pour le projet correspond au périmètre de l’observatoire so-ii qui comprend l’ensemble du périmètre de la Métropole de Montpellier. Elle est particulièrement pertinente puisque le territoire subit des inondations fréquentes, une urbanisation croissante, des changements d’usage dans les zones exposées, et qu’il présente actuellement une diversité d’activités agricoles en zone périurbaine. De plus, l’observatoire so-ii est l’occasion de construire des partenariats à long terme avec les acteurs locaux et de capitaliser les données.

Dans le cadre du projet, nous aborderons quatre objectifs spécifiques :

  1. une analyse agro-économique des capacités d’adaptation des systèmes agricoles en zone périurbaine inondable
  2. une analyse urbaine des contraintes et opportunités pour l’agriculture périurbaine en zone inondable
  3. une analyse synthétique à l’échelle du territoire
  4. une ouverture à la dimension internationale.

Nous proposons d’aborder ces questions par une approche pluridisciplinaire incluant l’agronomie, l’économie, la géographie et l’urbanisme. Notre projet est structuré en quatre lots de travail, chacun visant à répondre à l’un des objectifs spécifiques et s’alimentant mutuellement. Les méthodes choisies pour répondre à ces objectifs sont : les enquêtes, les ateliers participatifs, la modélisation, l’analyse des documents d’urbanisme.

Cette question de recherche a une portée internationale. Ces mêmes questions sont posées à la communauté scientifique au Royaume-Uni, en Thaïlande ou à Madagascar par exemple. Pour aborder le quatrième objectif de notre projet, nous avons organisé un atelier scientifique en invitant des chercheurs internationaux identifiés sur le sujet pour présenter et discuter des résultats et des perspectives.


Résultats :

Les résultats du projet ont fait l’objet de rapports et de publications scientifiques. Ci-dessous, la liste des thématiques explorées et les rapports associés.

Exposition de l’agriculture à l’inondabilité et pression urbaine à l’échelle d’un territoire

Multirisques (climatiques et autres) impactant les exploitations en zone inondable et péri-urbaine

  • rapport des enquêtes menées sur des exploitations de so-ii : à venir

Approche de modélisation pour l’évaluation des capacités d’adaptation des exploitations agricoles face au risque inondation

  • rapport des travaux menés sur deux exploitations de so-ii : à venir
  • librairie R pour la création de fonctions de dommages au secteur agricole mobilisé et retravaillé dans le cadre de cette tâche : http://www.floodam.org/floodam.agri/

Contraintes posées par la réglementation d’urbanisme pour le développement d’une agriculture durable en zone inondable et péri-urbaine

  • Caractérisation des contraintes liées à l’urbanisme vis-à-vis du développement d’une agriculture périurbaine durable en zone inondable – rapport de stage de Ewa Merlan : non diffusable car non anonymisé

Instruments pouvant soutenir à la fois la réduction du risque inondation par l’agriculture et le maintien de l’agriculture en zone inondable et péri-urbaine

  • La résilience de l’agriculture péri-urbaine face au risque inondation : quels dispositifs ? – rapport de stage de Clémentine Amiot : à venir

Zones inondables et mutabilité foncière : le cas des pôles commerciaux de périphérie

  • Démonstration d’une renaturation de la zone commerciale le Fenouillet à Pérols (Horizon 2050) – rapport de stage de Théo Finocchiaro : https://hal.inrae.fr/hal-04649676
  • Débat sur l’avenir des zones commerciales en périphérie de Montpellier – rapport de stage de Marion Scholler : https://hal.inrae.fr/hal-04649591

Compte tenu du fort partenariat local et des enjeux importants en termes de soutien politique, une restitution des résultats est prévue lors du séminaire so-ii 2024.


Intérêt / lien avec so-ii :

  • contribution en termes de méthodologie et collecte de données à la TO ROI Agriculteurs et à la TO Urbanisme
  • projet qui se déroule sur le territoire de so-ii