Cette action vise à suivre l’état d’adaptation du bâti sur le territoire de so-ii en observant :
• la disposition des niveaux apparents du bâtis (comme le nombre d’étage et l’altitude relative au sol naturel) ;
• la disposition des ouvertures du bâtiment (localisation sur les façades et les étages) ;
• la présence et caractéristique de dispositifs de protection aux inondations à l’échelle du bâti (batardeau et assimilé) voire de la parcelle, si pertinent.


Les observations dans cette tache d’observation sont réalisées par des enquêtes de terrain menées depuis l’espace public, en sillonant tous les lieux publics du territoire de so-ii et en décrivant toutes les façades de bâtis visibles du territoire (immeubles, maisons, garages, entrepôts, bureaux et autres locaux commerciaux et professionnels,…).

La première campagne d’enquêtes de cette action est prévue à partir de septembre 2020 en partenariat avec le Master 2 Gestion des Catastrophes et Risques Naturels (GCRN), de l’Université Montpellier Paul Valéry.


Résultats attendus

Les données produites à partir des observations de cette action permettront d’aider à caractériser la vulnérabilité et l’adaptation des enjeux bâtis sur le territoire ainsi que leurs dynamiques.

Ces données pourront également contribuer à identifier les zones où des efforts d’adaptation ont été réalisés, ce qui pourra notamment servir à :
• consolider la caractérisation des zones exposées aux inondations, notamment dans les zones où la connaissance reste lacunaire (typiquement pour le ruissellement pluvial urbain) ;
• pré-établir des zones à observer en cas de survenue de phénomènes météorologiques sur le territoire soit pour observer les comportements (utilisation des dispositifs) soit pour observer les dommages.

Batardeau installé sur une porte de garage à Montpellier.
Crédit : L. Clémot